Comment adopter les bon réflexes côté nutrition en été?

Comment profiter de l’été pour construire de bonnes habitudes alimentaires ?

Qui dit été, dit apéro et barbecue et en général c’est la cata !

L’augmentation des calories et les heures de repas décalées, rien n’est laissé au hasard quand il s’agit de farniente ! Et puis on part en vacances et là on se retrouve souvent coincé dans les buffets continentaux à se resservir comme si on avait peur de manquer, vous voyez certainement de quoi je parle !

Pourquoi ne pas profiter de cette période estivale pour varier vos habitudes alimentaires et tester de nouvelles saveurs ? Découvrez 5 points pour profiter de votre été tout en respectant votre organisme.

1/ Faire le point sur les aliments à favoriser ou à limiter en cas de fortes chaleurs

Lorsqu’il fait chaud et que l’on frôle la canicule, on a souvent du mal à composer nos assiettes.

Notre appétit est fortement réduit et on a même tendance à sauter des repas, ce qui en période de fortes chaleurs n’est pas du tout conseillé.

On privilégie des aliments qui vont permettre :

– une meilleure hydratation comme le concombre, les radis rouges, la laitue, les courgettes, la pastèque et les tomates.

– de compenser la perte de minéraux que l’on élimine via la transpiration. On privilégie donc une eau fortement minéralisée.

– de limiter la dépense énergétique que l’on utilise lors de notre digestion. On évite les excès et les surcharges pendant les repas.

2/ On allonge son temps de pause repas

Prendre le temps de manger est une étape que l’on a bien trop souvent tendance à zapper selon notre cadre de vie professionnel et personnel. Ainsi, sans contrainte horaires pendant les vacances, on en profite pour manger quand on en a envie et dans le calme.

Plus on prend le temps de manger, plus vite on est rassasié. On s’accorde ainsi 30 minutes de pause pour son repas. Cela permet au cerveau de reconnaitre les signes de satiété. On n’oublie pas de privilégier une bonne mastication qui permettra de réduire le travail des intestins et favorisera une bonne digestion.

3/ On retrouve une notion de plaisir

On se réconcilie avec ses casseroles et on se met à la cuisine.

On mise sur des produits frais et de saison. On déniche sur internet ou dans des livres de supers recettes Healthy à réaliser. C’est le moment de vous lancer dans des essais culinaires et pourquoi pas à deux ou en famille. On pense à l’esthétique de son assiette, on travaille les textures et les couleurs afin de faire saliver les papilles.

Règle d’or : manger équilibré, ne veut pas dire se priver de plaisir, à partir du moment où cela reste exceptionnel, en petite quantité et surtout de qualité. C’est la dose qui fait le poison.

4/ On privilégie des cuissons légères et courtes.

On évite des cuissons type « grill » qui provoquent des cuissons à hautes températures aux alentours des 200°c et entraînent la formation de substances toxiques.

On privilégie les cuissons douces : mijotées, basses températures ou vapeur avec des matériaux tels que la fonte ou l’inox 10/18. Le maître en la matière est le vitaliseur de Marion, qui permet de cuire les aliments à la vapeur douce, soit en dessous de 95°. Il cuit ainsi les aliments sans les dessécher, et garde vivants tous leurs éléments nutritifs (même les plus fragiles comme la vitamine C).

5/ On surveille son intestin

C’est l’organe à surveiller l’été ! Avec plus de 200 millions de neurones, on l’appelle le « deuxième cerveau » car il détient des rôles importants notamment dans l’assimilation des nutriments essentiels, les défenses de l’organisme mais aussi l’élimination des déchets et toxines.

On fait donc attention aux excès de fruits et aux boissons fraiches qui peuvent irriter les intestins et favoriser l’apparition d’un déséquilibre au niveau de votre microbiote.

Mon astuce en voyage :

  • Je choisis une formule hôtel + petit déjeuner. Ce qui me permet d’organiser ma journée comme je le veux et de tester de bonnes adresses « healthy ». Je ne suis pas là à attendre que le restaurant de l’hôtel ouvre 😉
  • Je me fais plaisir mais en restant raisonnable et en consommant de petites quantités, je le dis toujours, c’est la dose qui fait le poison.
  • J’embarque des encas sains avec moi, que j’accompagne de fruits locaux et d’eau pour bien m’hydrater
  • Au petit-déjeuner, je privilégie le salé avec des protéines, afin de partir en excursions avec le plein d’énergie.
  • Je garde une activité sportive sur place, même si ce n’est que 20 à 30 minutes de natation ou de running, par exemple.

Comments

  1. Sylvie Répondre

    Merci, ça motive pour passer un été en pleine santé !

Leave a Reply

Your email address will not be published.